HENRI ET MADELEINE LAROCHE

Henri et Madeleine Laroche
Repas de Vendanges “En Fourchaume”

Septembre 1961
Henri et Madeleine ont consacré
leur vie à la constitution
de ce domaine.
Nous les en remercions
du fond du cœur...
Michel Laroche et ses enfants

Ancrés dans les terroirs chablisiens.

Les origines vigneronnes de la famille remontent très loin dans le temps. Jean Victor a acheté ses premiers lopins de vigne en 1850 sur le village de Maligny mais ce n’était pas encore ce qu’on peut appeler un domaine. En cherchant encore davantage en arrière on trouve des ancêtres nés en 1695 qui possèdent quelques pieds de vigne mais on peut vraiment dire que c’est Louis Laroche, né en 1781, qui a été le premier vigneron...

Voir plus...

La minéralité est vraiment la signature de Chablis.

C’est le résultat d’un  équilibre naturel entre des sols argilo calcaire sur l’étage géologique kimméridgien qui transmettent aux grappes cette saveur minérale caractéristique qui évoque la craie et un climat continental.

Un climat qui façonne

Le climat continental qui règne ici avec des hivers qui peuvent être très froids et des étés souvent secs et ensoleillés mais sans chaleur excessive qui préservent la fraîcheur des arômes du cépage Chardonnay.
Le vignoble de Chablis fait partie de la Bourgogne alors qu’il se situe à 130 km au nord de Beaune et à seulement 50 km du sud de la Champagne...

Voir plus...

Romain Laroche

Le benjamin de la famille ne prévoit pas pour le moment à travailler sur le domaine ; c’est l’artiste de la famille ! Son ambition est de devenir un créateur dans le domaine du mobilier… mais sait-on jamais ce que réserve l’avenir… La porte lui sera toujours grande ouverte.

Michel Laroche

N’est plus exactement un jeune homme ; c’est même le patriarche ! Il a consacré sa vie au vin de Chablis et a porté les valeurs du vignoble aux quatre coins du monde. Il passe aujourd’hui la main à ses deux filles et confie à Margaux la définition du style des vins du domaine.

Cécile Laroche

Cécile Laroche, La fille ainée qui est en charge de la comptabilité et de l’administration et ne rechigne pas à venir aider aux travaux de cave et des vignes quand c’est nécessaire.

Mon grand-père Jean…

Mon grand-père Jean Laroche, dans sa jeunesse, était capable les jours de fête de manger un cent d’escargots… Oui, oui, vous m’avez bien compris… une centaine d’escargots de Bourgogne, au beurre et persil ! Et devinez avec quoi il les faisait descendre ses escargots ? C’était bien sûr avec une bouteille de son Fourchaume favori… je revois encore ses yeux émerveillés quand il remontait de la cave, débouchait, humait et disait en jubilant « Il est jaune comme de l’or ! » C’était l’époque où tous les Chablis étaient fermentés et élevés dans des feuillettes de 132 litres qui étaient les fûts traditionnels de la région. Le caractère des vins était beaucoup plus oxydé que ce que nous produisons aujourd’hui ; c’était des vins qui accompagnaient la riche cuisine de l’époque… Une époque où l’on ne parlait pas encore de régime et de cuisine allégée !

Margaux Laroche

La plus jeune fille de la famille ; après avoir terminé ses études de commerce elle rejoint le domaine en 2013 pour s’occuper du développement commercial. Elle suit en 2017 une formation en viticulture et vinification… deux sujets qui la passionnent. C’est elle qui supervise aujourd’hui ces deux domaines et imprime maintenant son propre style.

Chaque parcelle est vinifiée séparément de manière à laisser les terroirs s’exprimer.

Là encore nous intervenons le moins possible. Nous privilégions les levures indigènes, nous sommes parfaitement heureux avec des vins qui titrent 12° naturels sans addition de sucre pour renforcer le degré de manière à exprimer pleinement le potentiel aromatique de chaque parcelle...

Voir plus...

Le patrimoine génétique de notre vignoble

Nous avons commencé en 2012 une sélection massale dans notre vigne la plus âgée de Fourchaume, plantée en 1937, alors que les clones n’existaient pas encore. Nous avons là un patrimoine génétique unique que nous voulons absolument conserver...

Voir plus...

C’est seulement avec de beaux raisins que l’on peut espérer produire de bons vins. 

Comme les autres générations avant nous, nous savons que c’est dans la vigne que la qualité débute. Nous traitons la vigne avec beaucoup de soin et de respect...

Voir plus...

Pour nos deux premières récoltes,  2012 et 2013, notre vignoble d’à peine 8 ha se composait de 3,24 ha de Chablis et de 4,50 ha de Chablis Premier Cru Fourchaume et nous avons eu l’opportunité au printemps 2014 de reprendre un vignoble existant qui vient doubler notre surface

La plus vieille vigne a été plantée en 1937. Elle a 75 ans. C’est à partir d’une sélection des plus belles grappes de cette parcelle que nous produisons notre cuvée Héritage. Notre Fourchaume Vieilles Vignes provient d’une parcelle plantée par Henri et Michel en 1970. Le Fourchaume est lui récolté sur des vignes plantées pour moitié en 1964 et 1999. Le Chablis que nous produisons sur le village de Maligny provient de replantations de 1988 et 2001, vingt ans d’âge moyen, avec une complexité qui progresse chaque année. Le vignoble se trouve maintenant complété par nos nouvelles acquisitions :

Chablis Chablis Vieilles vignes Fourcheaume Fourcheaume Héritage Petit Chablis Petit Chablis chablis chablis vieilles vignes fourchaume héritage

Chablis Saint Pierre

L’église Saint Pierre, bâtie au 12ème siècle, évoque par son architecture puissante, la force et la simplicité ; Saint Pierre est le nom que nous avons choisi pour désigner nos meilleurs vins de l’appellation Chablis.

Issu d’un ensemble de parcelles situées sur les communes de Maligny, Chablis et Fleys de 40 ans d’âge moyen, les raisins sont récoltés manuellement, triés sur table, ce vin vinifié avec les levures indigènes, en cuve d’acier inoxydable pour 80% et pour 20% (en moyenne) en fûts de chêne de 600 litres, de 3, 4 et 5 vins., il est l’expression de la qualité du raisin récolté à pleine maturité.

Le sol argilo-calcaire typique de l’appellation, associé au climat continental de la région, permet au cépage chardonnay de produire ce Chablis fin, élégant et racé, toujours marqué par sa minéralité. Ce Chablis Saint Pierre peut se consommer dès sa première année mais il gagnera en qualité pendant 3 à 8 ans selon les millésimes.

À déguster vers 12/13 ° de température, il accompagnera les huitres creuses, les crustacés, les poissons grillés. Il sera également parfait à l’apéritif.
Télécharger la fiche technique (pdf) Commander

Chablis premier cru Troësmes

Ce coteau de Troësmes, partie du 1er Cru Beauroy est situé sur la rive gauche du Serein ; composé d’un ensemble de parcelles exposées plein sud, plantées en 1987 et 1988 il produit des vins généreux et charmeurs.

Seules les plus belles grappes vendangées à la main et triées sur table composent cette cuvée vinifiée avec les levures indigènes, élevée en moyenne pour 80% en cuve d’acier inoxydable à la recherche de la minéralité et de la fraîcheur et pour 20% en fûts de chêne de 600 litres de  3, 4 et 5 vins, de manière à apporter des notes plus complexes.

Ce vin, harmonieux et précis est doté d’une solide structure affirmera ses qualités pour une dizaine d’années.

À déguster vers 13/14° de température, il appréciera d’être débouché ¼ d’heure à l’avance pour exprimer ses arômes. Parfait avec un plateau de fruits de mer, des langoustines, une sole, une tomme de vache.
Commander

Chablis Premier Cru Fourchaume

Planté pour une moitié en 1964 et l’autre en 1999, ce vin fin, élégant et fruité montre une bouche solide et structurée. Relativement austère dans sa jeunesse, il est bâti pour vieillir.

Exposé au sud-ouest et bénéficiant du soleil de l’après-midi, le coteau kimméridgien de Fourchaume est réputé pour produire un des meilleurs vins de Chablis.

Vinifié en moyenne pour 80% (3/4) en cuve d’acier inoxydable à la recherche de la minéralisé et de la fraîcheur et pour 20% (1/4) en foudre de 1800 litres, fûts de chêne de 600 litres et en jarres de grès de 1200 litres de manière à apporter des notes plus complexes, ce vin affirmera ses qualités pour une quinzaine d’années.

À déguster vers 13/14° de température, il appréciera d’être débouché ¼ d’heure à l’avance pour exprimer ses arômes. Parfait avec un plateau de fruits de mer, des langoustines, une sole.
Télécharger la fiche technique (pdf) Commander

Chablis Premier Cru Fourchaume L’Homme Mort (partie nord du coteau de Fourchaume)

Plantée en 1970, cette parcelle produit un vin structuré, minéral, précis et généreux, un grand classique chablisien !

L’Homme Mort est situé sur la partie nord de l’appellation Fourchaume,  moins opulent que Fourchaume proprement dit, le vin montre un caractère plus tendu, plus minéral, marqué par le sous-sol calcaire prononcé.

Vinifié en général entre ¾ et 2/3 de cuve d’acier inoxydable et l’autre partie en fûts de 600 litres, foudres de 1800 litres et jarres de grès de 1200 litres de manière à apporter des notes plus complexes, ce vin affirmera ses qualités pendant 15 à 20 ans.

A déguster vers 14/15° de température, n’hésitez pas à la passer en carafe ¼ d’heure avant le service pour lui permettre d’exprimer pleinement ses arômes. Il sera le compagnon idéal du turbot ou d’une belle côte de veau poêlée..

Télécharger la fiche technique (pdf) Commander

Chablis Premier Cru Fourchaume Héritage

Sur cette parcelle plantée en 1937, seules les plus belles grappes, vendangées à la main et triées sur table vibrante, composent cette cuvée « Héritage » dédiée à la mémoire d’Henri.

Vinifié et élevé pour +- 2/3 en cuve inox et le reste en fûts de 600 litres, foudre de 1800 litres et jarres de grès de 1200 litres. C’est un vin fin, précis, racé, équilibré, généreux et harmonieux qui exprime la tension et la minéralité rafraîchissante des grands terroirs de Chablis. Pour Henri il représentait la plus pure expression du chardonnay. Grand vin, c’est entre cinq et vingt ans qu’il montrera ses plus belles qualités.

Cette cuvée « Héritage » symbolise notre savoir-faire. Seules les plus belles grappes entrent dans sa composition ; de ce fait le volume de production est confidentiel et se limite à quelques milliers de bouteille par année. Il n’y a pas de cuvée « Héritage » si la qualité du millésime est jugée insuffisante.

Servie vers 14/15° de température, passée en carafe ¼ d’heure avant le service ; c’est une bouteille pour les grandes occasions à savourer entre connaisseurs. Ce vin fera merveille en accompagnement de poissons nobles, homard, poularde demi deuil ou même un superbe Comté de 24 ou 36 mois d’âge.

Télécharger la fiche technique (pdf) Commander
ChargementChargement
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  • 32
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
  • 45
  • 46
  • 47
  • 48
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
  • 54
  • 55
  • 56
  • 57
  • 58
  • 59
  • 60
  • 61
  • 62
  • 63
  • 64
  • 65
  • 66
  • 67
  • 68
  • 69
  • 70
  • 71
  • 72
  • 73
  • 74
  • 75
  • 76
  • 77
  • 78
  • 79
  • 80
  • 81
  • 82
  • 83
  • 84
  • 85
  • 86
  • 87
  • 88
  • 89
  • 90
  • 91
  • 92
  • 93
  • 94
  • 95
  • 96
  • 97
  • 98
  • 99
  • 100
%
Veuillez patienter...